Calendrier des vacances scolaires

IA-DAASEN Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Bonne et heureuse retraite !

Parmi les personnels de l'éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin qui ont choisi de partir à la retraite en 2017, certains ont accepté de partager leur parcours professionnel avec nous.

Nous souhaitons à chacun des retraités 2017 une très longue et très heureuse retraite !

Comment afficher le contenu
Centre

Le service de l'éducation nationale de Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Les services de l'Education nationale à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin

Le décret du 18 décembre 2008 précise qu’à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin, les attributions qui relèvent de la compétence de l'État conférées en métropole aux recteurs et aux directeurs académiques des services de l'éducation nationale agissant sur délégation du recteur d'académie, sont exercées par le recteur de l'académie de la Guadeloupe qui est assisté par un adjoint.

Par décret du Président de la République en date du 26 avril 2017, Michel SANZ a été nommé inspecteur d'académie - directeur académique adjoint des services de l'éducation nationale (IA-DAASEN) de Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

C’est à partir de ces deux décrets que s’organisent désormais les services de l’éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. 

L’IA-DAASEN est chargé d’organiser le service public d’éducation dans les collectivités d’outremer de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin au  nom du recteur dont il est le représentant sur ces deux îles. L'IA-DAASEN de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin est un membre à part entière de l'équipe de direction de l'académie de Guadeloupe [Le recteur et les membres de son CODIR]. Il a une autorité hiérarchique sur tous les personnels de l’éducation nationale du 1er et 2nd  degrés de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin.

Le service de l’éducation nationale qu’il dirige est une entité du rectorat de l’académie de Guadeloupe. L’IA-DAASEN travaille en lien étroit avec les corps d’inspection, le secrétariat général, les conseillers techniques du recteur, les services du rectorat de l’académie.

L’IA-DAASEN est  chargé de la mise en œuvre du projet académique en l’adaptant aux spécificités de ces deux territoires.

Avec Dominique BOYER, l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN) en charge de la circonscription des îles du Nord qui est son premier adjoint, l’IA-DAASEN de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin est l’interface entre les services rectoraux et les établissements des 1er et 2nd degrés pour ce qui concerne entre autres la carte scolaire, l’affectation des élèves, l’affectation et le remplacement des enseignants…

Ensemble, ils organisent le dialogue avec les collectivités territoriales (sectorisation, contrat de ville, suivi des travaux et des constructions, etc.) et les accompagnent dans la gestion de  l’éducation à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

L’IA-DAASEN propose au recteur toutes les mesures pour améliorer la gestion du système éducatif sur les deux îles et définit des perspectives d’évolution et les moyens stratégiques pour y parvenir.

Au nom du recteur, il établit le dialogue avec la représentation  syndicale des personnels et  les parents d’élèves.

Enfin, il est en charge du pilotage de tous les dossiers spécifiques existants dans l’académie et dont l’opportunité est avérée sur le territoire des deux collectivités (ASH, FSE, expérimentations, classes relais, service civique, etc.). 

Le service de l’éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin (acronyme simplifié SENIDN) est constitué de plusieurs pôles (cf.L'organigramme de la rentrée 2019 ) :

  •  Un pôle pédagogique avec :
    • l'équipe de circonscription autour de l’IEN et cinq conseillers pédagogiques 
    • Une équipe de personnes aux missions spécifiques rattachées à l’IA-DAASEN dont certaines sont en lien fonctionnel avec les corps d'inspection et les conseillers techniques du recteur : deux chargés de mission adjoints de l'IA-DAASEN, un coordonnateur en charge de la formation continue des personnels et de la déclinaison du projet académique, une coordonnatrice éducation prioritaire et PRE, une médiatrice scolaire, une coordonnatrice MLDS, un coordonnateur CASNAV, trois EMAS.
  • Un pôle administration générale avec une responsable du pôle, un adjoint administratif et un responsable du numérique administratif et pédagogique.
  • Un pôle médico-social avec un médecin scolaire, un enseignant-référent (ERESH), une assistante sociale en faveur des personnels et quatre assistantes sociales scolaires en faveur des élèves.

 

L’organisation de l’éducation nationale dans les territoires d’outre-mer : quelques repères