Calendrier des vacances scolaires

Être enseignant référent d’élèves en situation de handicap…

C’est à Joëlle FRANCILLETTE qu’est revenue la responsabilité d’occuper le poste d’enseignant référent des élèves en situation de handicap après le départ à la retraite de Maguy BOURDY-MUSSINGTON. Cette noble mission sied à merveille à cette jeune dame qui dans l’acuité du regard, dans la spontanéité des propos et dans la suave fermeté de la voix nous donne à entrevoir sérieux, motivation et engagement.

Enseignante depuis 2004, elle occupera son premier poste à Fort-de-France en Martinique où elle enseignera pendant trois ans avant de regagner sa terre natale, la Guadeloupe. Elle mettra les pieds à Saint-Martin pour y passer les vacances de Toussaint, en 2009 et charmée par cette île, elle demandera, sans sourciller, sa mutation en juin 2010. Le certificat d’aptitude professionnelle adapté à la scolarisation des enfants en situation de handicap (CAPA-SH) en poche, elle sera d’abord affectée à Quartier d’Orléans puis à Marigot, se démarquant dans la prise en charge de publics scolaires à déficience cognitive. Ceci l’incitera à passer une seconde option du CAPA-SH au profit d’enfants présentant des difficultés d’apprentissage. Elle exercera huit années consécutives à l’école primaire Émile Choisy où elle assurera également l’intérim en l’absence de directeur d’école puisqu’inscrite sur la liste d’aptitude des directeurs. Toujours en quête de challenge, Joëlle FRANCILLETTE n’hésitera pas à s’intéresser à un poste de médiateur qu’elle occupera pendant un an. Par ce biais, elle viendra en aide aux enseignants et aux enfants pour remédier à des situations ponctuelles de comportement mais aussi pour accompagner sur le plus long terme ses collègues dans la mise en place d’actions en faveur de la lutte contre les violences scolaires.

En septembre 2020, suite à un entretien, c’est en toute logique que la nouvelle enseignante-référente des élèves en situation de handicap, Joëlle FRANCILLETTE va aménager dans un bureau flambant neuf au niveau 1 du service de l’éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, au 2ème étage  du West Indies Mall. Quand elle n’est pas sur le terrain, elle continue de s’affairer à ses nouvelles prérogatives avec passion devant son ordinateur ou au téléphone. L’une de celles-ci est la mise en œuvre de projets personnalisés de scolarisation (PPS) des élèves en situation de handicap des deux territoires. Actuellement, ces élèves sont au nombre de 230 de la maternelle au lycée. Madame

Joëlle FRANCILLETTE a pour mission, outre l’accueil et le conseil des parents de ces enfants et le cas échéant leur accompagnement dans des démarches administratives, de convoquer et réunir les équipes de suivi de scolarisation (ESS) des élèves notifiés, qu’ils soient scolarisés en milieu ordinaire ou dans des dispositifs ULIS. À Saint-Martin, les unités localisées pour l’inclusion scolaire sont au nombre de 7 dans les écoles élémentaires, 6 dans les collèges et 2 dans le lycée professionnel alors qu’il n’y en a qu’une au collège de Saint-Barthélemy.

Cependant, ses missions dépassent les murs des établissements scolaires puisque notre enseignante-référente assiste aux réunions de l’équipe pluridisciplinaire du pôle solidarité et famille de la COM de Saint-Martin en y représentant l’éducation nationale. Ces réunions revêtent un caractère particulièrement important à ses yeux car des décisions relatives à la compensation du handicap de l’enfant y sont prises avant de passer à l’étape suivante, celle d’en assurer la cohérence.

Elle travaille également en lien avec les structures médico-sociales de son secteur en l’occurrence le service d’éducation et de scolarisation et de soins à domicile (SESSAD). Toutefois, Joëlle FRANCILLETTE a une préférence marquée pour le travail avec les différents partenaires qui gravitent autour de l’enfant. La mise en œuvre d’actions pertinentes contribuant à l’évolution de l’enfant sur les plans scolaire et personnel est selon elle primordiale. Quelle satisfaction est la sienne ou mieux quel bonheur éprouvé lors de la sortie d’un enfant du champ du handicap ou lors d’une orientation en fin de CM2 ou de 3ème !

 

Les modalités d’inscription pour un élève en situation de handicap sont de deux types :

-          les parents, au fait du handicap de leur enfant, font eux-mêmes les démarches nécessaires à la maison départementale des personnes en situation de handicap (MDPH) au service pôle solidarité et famille de Saint-Martin ou s’adressent au service social de la COM de Saint-Barthélemy ;

-          l’école met en exergue le handicap de l’enfant et à l’issue de la concertation d’une équipe éducative, les parents sont informés et procèdent à une demande parentale à remettre à la MDPH. L’école va compléter cette demande parentale en fournissant une expertise scolaire qui comprend : le compte-rendu de la réunion de l’équipe éducative, un bilan du psychologue scolaire et un document GEVA-Sco (guide d’évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation). En dernier lieu, une équipe pluridisciplinaire d’évaluation (EPE) va statuer sur les décisions relatives à la compensation du handicap et ces décisions prises en EPE seront validées en CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées). Les parents reçoivent alors la notification des décisions actées.

Des informations complémentaires sont disponibles sur le lien du site académique :

www.ac-guadeloupe.fr/action_educative/scolarisation_des_eleves_en_situation_de_handicap  

Joëlle FRANCILLETTE, questionnée dans le cadre de ses fonctions sur une éventuelle évolution du territoire, souhaite qu’un institut médico-éducatif (IME) soit créé. Le suivi des enfants en situation de handicap sera alors considéré dans sa globalité, ce qui sous-entend que des soins adaptés aux différentes pathologies seront administrés, qu’une gestion spécifique sera effective en sus de la prise en charge scolaire.

Pour tous ceux et toutes celles qui souhaitent avoir recours aux services de Joëlle FRANCILLETTE, un déplacement à Marigot au niveau 2du service de l’éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, au 2ème étage  du West Indies Mall, ou un mail à l’adresse suivante : joelle-marie.francillette@ac-guadeloupe.fr ou encore un appel téléphonique au 0590 47 82 98 aura vite fait de vous mettre en contact avec notre enseignant-référent ESH.    

 

Evelyne FLEMING, chargée de mission auprès du vice-recteur, chef du service de l’éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin.