Calendrier des vacances scolaires

Le recteur de la région académique de Guadeloupe a présenté ses vœux

 

Ce lundi 30 janvier 2017 pour la deuxième année consécutive, le recteur de la région académique de Guadeloupe, Camille GALAP,  a présenté ses vœux aux personnels de l’éducation nationale de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

En présence de nombreuses personnalités, de représentants de l’État, d’élus des deux collectivités d’outre-mer, de la Gendarmerie,  de représentants des parents d’élèves, d’associations partenaires de l’éducation nationale, le recteur s’est adressé aux chefs d’établissement, aux directeurs d’école, aux représentants des organisations syndicales et, à travers eux, à tous les personnels de l’éducation nationale pour leur souhaiter une belle et heureuse année 2017, année de bonne santé, d’épanouissement personnel et professionnel.

Il a adressé ses remerciements au proviseur de la Cité scolaire Robert Weinum pour son accueil dans son établissement et l’équipe du service de l’éducation nationale pour l’organisation de cette cérémonie.

Il a rappelé à quel point il était attaché à ces moments qui, empreints de solennité ou simples temps de rencontre, façonnent  l’unité de notre institution et renforcent cette envie de bien vivre ensemble à laquelle nous aspirons tous.

Ensuite, le recteur a dressé un bilan réaliste et positif de l’année passée, sans tomber toutefois dans l’autosatisfaction. Il a souligné les nombreuses réalisations, les nombreux projets et a rappelé l’importance de notre projet académique et sa déclinaison à Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Evidement, le recteur n’a pas occulté cet évènement dramatique du 13 septembre 2016, l’assassinat du jeune Yohann EQUINOXE qui suscite encore effroi et émotion. Le recteur a salué la mémoire de ce jeune garçon mais aussi ce sursaut collectif qui nous a rassemblés pour dire «  plus jamais ça », invitant chacun de nous, au niveau qui le concerne, à prendre toutes les dispositions pour renforcer la sécurité de nos jeunes aux abords des établissements.

Il a également salué l’engagement de l’État, celui de la Gendarmerie nationale, l’engagement des deux collectivités territoriales qui ont fait du sujet de la sécurité et de la lutte conte la violence et la délinquance une priorité.

Enfin, le recteur a évoqué cette nouvelle année qui commence en insistant sur notre volonté de continuer à œuvrer pour faire de l’école le lieu de formation de jeunes éclairés, épanouis, ambitieux.

Au moment où des évènements tragiques fragilisent notre cohésion sociale, au moment où les difficultés tendent à nous conduire à un repli sur soi et, parfois, au refus de l’autre, il revient à l’école d’être l’espace qui donne les clés de l’ouverture sur d’autres horizons : l’horizon de l’égalité entre les filles et les garçons, l’horizon d’une jeunesse qui dialogue et qui ne se ferme pas contre l’inconnu, l’horizon d’une école en phase avec la devise de notre République : liberté, égalité, fraternité mais aussi laïcité.

Le recteur nous a demandé de nous y attacher sans cesse, en agissant avec humilité pour ne laisser aucun élève, aucun enfant, aucun jeune sur le bord du chemin  et en faisant de l’éducation, comme l’a dit Nelson Mandela « l’arme la plus puissante pour changer le monde ».

Après avoir évoqué les « grands chantiers » qui nous attendent, le recteur nous a invités à lire et relire Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry et singulièrement ce passage qu’il a cité :

 « C’est une folie de haïr toutes les roses parce qu’une épine vous a piqué, d’abandonner tous les rêves parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué.

C’est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu’une d’elles vous a trahi, de ne croire plus en l’amour juste parce qu’un d’entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas allé dans la bonne direction.

Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ… »

Puis le recteur a conclu par ces mots : ne laissons pas nos rêves se briser parce que nous aurons manqué d’audace ou d’enthousiasme, ne laissons pas les rêves de nos enfants se briser contre un mur d’indifférence, engageons-nous avec confiance dans l’année nouvelle et forcément le bonheur sera au rendez-vous !

Cette cérémonie s’est terminée par un moment de convivialité et de partage autour d’un buffet offert par le service de l’éducation nationale de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy.

Puis, en fin de matinée, une séance de travail a été organisée avec le recteur, sa directrice de cabinet et l’ensemble de l’équipe service de l’éducation nationale de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy afin de faire un point sur l’avancement de plusieurs actions prévues dans la déclinaison du projet académique davantage connue sous le nom de D’PASS.

Voeux de Monsieur le Recteur Séance de travail avec Monsieur le Recteur Séance de travail avec Monsieur le Recteur Séance de travail avec Monsieur le Recteur Séance de travail avec Monsieur le Recteur Séance de travail avec Monsieur le Recteur Séance de travail avec Monsieur le Recteur Séance de travail avec Monsieur le Recteur Séance de travail avec Monsieur le Recteur Voeux de Monsieur le Recteur