Calendrier des vacances scolaires

Les deux lycées des Îles du Nord à l'honneur !

C’est ce qui ressort de la publication annuelle du ministère de l’Education  nationale en date du 17 mars 2021 dans laquelle le lycée professionnel des Îles du Nord et le lycée général et technologique Robert Weinum sont tous les deux reconnus comme performants.

Cette publication n'est "ni un palmarès, ni un classement" des lycées, assure Fabienne Rosenwald, à la tête de la Direction de l'évaluation, la prospective et la performance (Depp), rattachée au ministère. "Mais il s'agit de cerner leur capacité à accompagner les élèves jusqu'à l'obtention du baccalauréat".

Les indicateurs de résultats des lycées ont deux objectifs :

  • rendre compte des résultats du service public national d'éducation en diffusant au grand public des éléments d’appréciation de l’action propre de chaque lycée ;
  • fournir aux responsables et aux enseignants des lycées des éléments de réflexion pour les aider à améliorer l'efficacité de leurs actions.

Trois indicateurs sont utilisés pour mesurer les résultats d’un établissement.

  • Le taux de réussite au baccalauréat est la proportion de bacheliers parmi les élèves ayant passé le baccalauréat.
  • Le taux d’accès au baccalauréat est la proportion d’élèves de seconde, de première ou de terminale qui obtiennent le baccalauréat en restant dans l’établissement.
  • Le taux de mentions au baccalauréat est la proportion de bacheliers ayant obtenu une mention parmi ceux ayant passé le baccalauréat.

La combinaison de ces indicateurs offre une analyse plus fine que celle du seul taux de réussite au baccalauréat des élèves de terminale : elle évalue la capacité de l’établissement à accompagner les élèves depuis la classe de seconde jusqu’à l’obtention du diplôme et à dépasser les attentes via l’obtention d’une mention.

Cette approche est complétée par le calcul de valeurs ajoutées. Ces dernières répondent à la question de savoir ce qu'un lycée a « ajouté » au niveau initial de ses élèves. elles mesurent la différence entre les résultats obtenus et les résultats qui étaient espérés, compte tenu des caractéristiques scolaires et socioprofessionnelles des élèves.

Les informations détaillées permettent de repérer les établissements qui ont les meilleures réussites dans une série donnée, ceux qui accompagnent leurs élèves de la seconde au baccalauréat, ou ceux qui acceptent de faire redoubler un élève après un échec à l’examen. C’est l’ensemble de ces informations qui donne la description de l’activité d’un lycée, en considérant son contexte.

Les établissements sont ainsi classés en cinq catégories :

L’établissement neutre : le taux de réussite et le taux d’accès se situent dans la moyenne des établissements qui lui sont comparables, la valeur ajoutée est proche de 0 car le taux observé est égal au taux attendu.

L’établissement en deçà des attentes : il a de moins bons taux de réussite et taux d’accès que les établissements qui lui ressemblent. Les deux valeurs ajoutées sont négatives.

L’établissement accompagnateur : il a de meilleurs taux d’accès que les lycées qui lui ressemblent. Il accompagne mieux ses élèves de seconde au baccalauréat puisque la valeur ajoutée en terme de taux d’accès est positive alors que le taux de réussite est plus faible que celle de la moyenne des établissements qui lui ressemblent, puisque la valeur ajoutée du taux de réussite est négative. C’est un lycée qui accompagne plus ses élèves de seconde au baccalauréat que la moyenne des établissements qui lui ressemblent. Les élèves qu’il accueille sortent moins souvent entre la seconde et le baccalauréat, mais à l’examen final l’établissement a de moins bon résultat que les lycées qui lui ressemblent. C’est un lycée qui lutte plus contre le décrochage scolaire.

L’établissement sélectif en cours de scolarité : il a de meilleurs taux de réussite à l’examen final. La valeur ajoutée en terme de taux de réussite est positive alors qu’il a un moins bon taux d’accès de seconde au baccalauréat que les établissements qui lui ressemblent. La valeur ajoutée du taux d’accès est négative. C’est un établissement qui perd plus d’élèves entre la seconde et le baccalauréat. Et les élèves qui sont restés accèdent au baccalauréat ; l’établissement a de meilleurs taux de réussite que les établissements qui lui ressemblent.

L’établissement performant : il a de meilleurs taux de réussite et taux d’accès que la moyenne des établissements qui lui ressemble. C’est un établissement qui accompagne plus ses élèves entre la seconde et le baccalauréat et les fait mieux réussir à l’examen final.

Les deux lycées de Saint-Martin classés "performants"

Ainsi, pour l’année 2020, sur les 20 lycées d’enseignement général et technologique de l’académie de Guadeloupe, 3 sont reconnus comme performants dont le lycée Robert Weinum des Îles du Nord. Ce dernier atteint un taux de réussite au baccalauréat de 98% (contre 89% attendus soit une valeur ajoutée de +9), un taux d’accès au baccalauréat de 90% (contre 82% attendus soit une valeur ajoutée de + 8) et un taux de mention de 67% (contre 35% attendus soit une valeur ajoutée de + 32). Ce qui est d’autant plus remarquable est que LEGT Robert Weinum demeure le seul lycée d’enseignement général de l’académie à rester performant depuis 4 années consécutives.

N’oublions pas le lycée professionnel des Îles du Nord qui a également été reconnu en 2020 comme performant avec un taux de réussite au baccalauréat de 92% (contre 81% attendus soit une valeur ajoutée de +11), un taux d’accès au baccalauréat de 81% (contre 62% attendus soit une valeur ajoutée de + 19) et un taux de mention de 51% (contre 44 attendus soit une valeur ajoutée de +7). Sur ces quatre dernières années, le lycée professionnel des Îles du Nord a déjà été reconnu performants en 2017 et 2018. Concernant 2019, il a été classé lycée accompagnateur et ainsi reconnu comme un établissement qui lutte contre le décrochage scolaire.

Ces signaux très positifs nous amènent à saluer autant les équipes de direction que les équipes pédagogiques et éducatives des deux lycées des Îles du Nord, qui par leur implication et leur travail, permettent à un maximum de jeunes d’obtenir le diplôme du baccalauréat, précieux sésame dans la préparation de leur avenir professionnel.

Michel SANZ, Vice-recteur, chef du service de l’éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin

IVAL 2020