Calendrier des vacances scolaires

Un expert de l’esclavage moderne, Anthony Dunkerley, rend visite à la Cité Scolaire

L’ESCLAVAGE MODERNE, UNE NOUVELLE FORME D’EXPLOITATION.

Dans le cadre de la commémoration annuelle de l’abolition de l’esclavage, les élèves de premières Euro-Caribéennes de la Cité Scolaire Robert Weinum ont reçu dans la matinée du Jeudi 1er Juin, la visite d’Anthony Dunkerley, venu dans le but de sensibiliser les élèves face à la question du “Modern Slavery”, littéralement “esclavage moderne”.

Par BROOKS Ashley, CARTI Angellita, RODRIGUEZ Belize – 06/06/2017

Anthony Dunkerley, ancien enquêteur de police d’origine anglaise et responsable des affaires de trafic humain et d’esclavage moderne, s’est spécialement déplacé afin de partager son expérience et de sensibiliser les élèves sur ce sujet tabou. Invité par Mme Lauga, professeure d’anglais à la Cité Scolaire, il a étoffé les connaissances des élèves dans le cadre d’une séquence sur l’esclavage moderne.

M. Anthony Dunkerley rencontre les élèves de 1ère générale section euro. Cité Scolaire Robert Weinum, 1er juin 2017.

L’esclavage moderne est un problème courant de nos jours et pourtant très peu évoqué. De nombreuses personnes en souffrent mais restent terrées dans leur silence et n’osent pas s’opposer à leurs exploiteurs. Dans le monde dans lequel nous vivons il est important de ne pas se voiler la face et de connaître quels sont les enjeux de ce problème. Il est nécessaire que la jeunesse soit consciente du danger et cette rencontre avec Anthony Dunkerley a permis à bon nombre d’élèves de se documenter sur ce sujet très peu médiatisé.

La confrontation entre l’esclavage du XIXème siècle avec celui d’aujourd’hui a permis d’éclairer les élèves sur les conditions dans lesquelles vivaient les personnes exploitées à cette époque. Il faut noter que le nombre de personnes réduites au statut d’esclave est beaucoup plus important aujourd’hui qu’il ne l’était auparavant, 45.8 millions de personnes d’après les sources de Mr Dunkerley. En effet, la politique de l’homme blanc dominait et n’était considéré comme homme que celui qui rentrait dans les normes. Les hommes qui ne possédaient pas cette même couleur de peau étaient “légalement exploités”. Ce fait a notamment choqué et dégoûté les élèves présents. Grâce à l’abolition de l’esclavage aux Etats-Unis par Abraham Lincoln et le 13ème amendement de la constitution, le monde a connu une nouvelle ère et a pu repartir sur de nouvelles valeurs basées sur l’égalité et la tolérance. Cependant, une nouvelle forme d’esclavage a vu le jour et remet en question les libertés de chacun. La Cour Européenne des droits de l’Homme a déclaré que pour être considéré comme un esclave il fallait être “réduit au statut d’objet”. Il explique également que “d’après l’article 4 du Conseil des Conventions Européennes sur la Lutte contre le Trafic d’êtres humains, l’exploitation inclut au minimum : l’exploitation sexuelle, le travail forcé, l’esclavage et la servitude et le trafic d’organes”.

L’enquêteur a également évoqué les différents facteurs entraînant le trafic humain : la pauvreté, les migrations forcées ou volontaires, les conflits politiques ou sociaux, les catastrophes naturelles ou encore la corruption au niveau gouvernemental. Tous ces enjeux sont tels qu’ils poussent des individus à entrer dans le cercle vicieux qu’est le trafic humain, puisque c’est une façon simple et efficace de gagner de l’argent. En effet, avec 150 milliards de dollars, l’esclavage moderne se classe en troisième position en matière de profits illégaux après les drogues en seconde position et les armes qui arrivent en tête. Tandis qu’en 1809 un être humain coûtait 40 000$, en 2009 il ne coûtait que 90$ ; le prix d’une vie a donc considérablement baissé.

M. Dunkerley a surtout tenu à insister sur le fait qu’il est important de rester vigilant quant aux personnes qui nous entourent ; toujours rester sur ses gardes et ne pas faire confiance au premier venu. Malgré l’idée reçue sur le fait que ce ne sont que les personnes naïves qui se font happer par le trafic humain, il n’en est cependant pas toujours ainsi. Plusieurs arguments sont avancés par les trafiquants pour convaincre les victimes : la promesse d’une meilleure vie, d’un travail, d’une meilleure éducation pour leurs enfants. De nos jours, avec le développement des technologies, une grande partie de ce “recrutement” s’effectue sur internet. Grâce aux réseaux sociaux, aux sites de rencontre en ligne ou encore de fausses annonces de travail, il est devenu plus simple pour les recruteurs de trouver bon nombre de victimes.

Toutefois, nous pouvons tous contribuer à la lutte de ce fléau à travers des gestes simples et faciles. Dans un premier temps, en vérifiant la provenance et dans quelles conditions nos produits du quotidien (portables, fruits, chaussures…) ont été produits ou récoltés car les scandales de travail forcé se succèdent. Puis, dans un second temps, identifier les victimes qui peuvent montrer des symptômes de souffrance, tels que l’anxiété, la peur ; ils peuvent ne pas être en possession de leurs papiers ou encore porter des marques de violence.

Cette rencontre a été bénéfique pour les élèves. “J’ai trouvé cette rencontre très intéressante et enrichissante, ce que l’on nous montre à la télévision et sur internet n’est pas forcément ce qui a réellement lieu dans le monde” a déclaré Joris, élève de 1ère.

Il faut savoir que malgré sa petite taille, Saint-Martin n’est pas épargnée. Nos amis, notre famille ou encore nos voisins peuvent être touchés. Il est primordial d’ouvrir les yeux, d’avertir en cas de soupçons et de dénoncer ce trafic.

Grâce à l’enquêteur, les élèves présents lors de cette rencontre ont pu apprendre de précieuses informations sur ce qu’était l’esclavage moderne. Ces futurs citoyens ont alors tenu à remercier Mme Lauga et Monsieur Anthony Dunkerley pour avoir mis en place cette rencontre plus qu’enrichissante.

 

Human Trafficking: Modern Day Slavery

Most of us think that slavery is a thing of the past ending with its abolition in the 19th century but, unfortunately, it still continues today in every country in the world,   affecting people of all ages, genders or races, it has become stronger than ever before. 

By Brouta Eric, Hunt Malaika, Jasaron Aquy, Leblanc Aicha and Webster Abigail on Saturday, June 4th 2017.

On Thursday June 1st, we the students of the Euro Section had a meeting with Mr. Tony Dunkerley, a detective from England known for his work within the justice system concerning today’s human trafficking.

In this meeting, he asked us many questions concerning what we knew about slavery, more precisely, slavery in the form of human trafficking and what we had yet to find out :  he explained to us the causes and consequences of it.

He spoke to us about his personal experiences dealing with people that have been trafficked and of numerous events that occurred around the world related to human trafficking. He made us understand that these things can be happening right in front of our eyes without us being aware of it and gave us an estimation of the number of humans trafficked throughout the years at an estimate of 45 million people that are living in “slavery” today, said Mr.Dunkerley. He also explained briefly under what circumstances one would be considered a “slave”. He said that one must be reduced to the status of an object and that there are more slaves right now in the world than there has ever been, meaning that a large amount of people are being treated  as an object.

There are many forms of human trafficking, such as innocent girls who are being tricked into trafficking by false hope of a better life but, by the time they realize that they've made a mistake it's usually too late. In the UK, Nigerians belong to the top five group of victims of human trafficking. It turns out that some victims fear leaving because they have sworn a Juju oath, a spiritual belief that is said to have magical powers used to enforce their contract or ensure compliance. It would be placed on the woman before she is brought to Europe into a life of prostitution to make sure that she will pay her debts and won't escape and they are made to believe that if they ever break the oath, Juju would get them.

This visit was simply eye-opening and really enlightened us about things that we had no idea are going on today with so many people around the world. The benefit of the visit was to be able to speak to someone who has dealt with things like these and sharing it with us which we are grateful.

A big thanks to Mr Dunkerley for taking the time to see us and to our teacher Mrs Lauga, not forgetting the school which made all of this possible.

 

Expert on human trafficking sheds light on the subject.

Former police detective based in Britain, specialized in human trafficking and modern slavery, Antony Dunkerley, visits the Cite Scolaire Robert Weinum to enlighten students about the existence of modern day slavery and its different forms.

Written by Cocks Valentino on the 2nd of June, 2017.

The visit was held on the 1st of June of 2017 at the Cite Scolaire Robert Weinum. The visit concerned junior students of the Euro Section English class and was organized by the teacher of that class, Mrs Lauga. The discussion was on modern slavery and the teacher saw it fit to have an expert do a presentation on the matter.

As mentioned before, Mr.Dunkerley was a former detective. He graduated with a Master’s of Science in International Criminal Justice. As a detective, he was responsible for the managing of all human trafficking and modern slavery offenses within his constabulary area. He's had first-hand experience in investigating modern slavery offenses such as incidences of forced labor and international sex trafficking. He has assisted the Office of the United Kingdom Independent Anti-Slavery Commissioner to develop best practices for the investigation of modern slavery offenses in the United Kingdom. He delivered training on modern slavery and forced labor to a wide variety of sectors in the United Kingdom and overseas, including law enforcement, banks, businesses and medical personnel.

During the presentation, Mr. Dunkerley gave an explanation of modern slavery and human trafficking. Forms of human trafficking including: forced labor, sexual exploitation and organ trafficking. At a certain point, he interacted with the audience of students, bringing up true or false questions and statements in his PowerPoint presentation. He brought up facts and figures, but also talked about a few specific cases involving human trafficking and forced labor such as the forced labor of individuals in countries, such as The Republic of Congo, forced to mine minerals that are then used by manufacturing companies for cell phone parts.

To end with, Mr. Dunkerley enlightened me personally about the realities of human trafficking and how it can and likely exists in my own country. It opened my eyes on the fact that slavery may have ended 150 years ago with the exploitation of individuals from the continent of Africa, however, multiple forms of slavery still exist today. It has changed from the exploitation of individuals primarily because of the color of skin to the exploitation of individuals of all ethnicities for profit through forced labor, sex trafficking, smuggling of human organs, etc.

Un expert de l’esclavage moderne, Anthony Dunkerley, rend visite à la Cité Scolaire Un expert de l’esclavage moderne, Anthony Dunkerley, rend visite à la Cité Scolaire Un expert de l’esclavage moderne, Anthony Dunkerley, rend visite à la Cité Scolaire